Les « Vigilances »: les comprendre, comportement à adopter

Une vigilance… c’est quoi?

C’est certainement cette chose qui vous semble inutile, sortie par MétéoFrance au moindre flocon arrivant sur la région… mais au final, qu’est ce que cela signifie réellement ? (PS: L’ensemble de cet article est écrit avec mes pensées, mon vécu avec les vigilances. Il ne reprend en aucun cas la documentation officielle de météofrance ou autre).

 

Les différents niveaux de vigilance (officiels)

Côté vigilance officielle, les niveaux de vigilance se divisent en 4 « catégories »: la vigilance verte, jaune, orange et rouge.

La vigilance verte est très simple: aucun risque. Rien d’autre à dire là-dessus…

La vigilance jaune, quant à elle, évoque un risque localisé et relativement faible. Elle est donc de ce fait souvent utilisée pour… la moindre chose. Un faible risque d’orage très localisé sur la région? Hé bien, c’est une vigilance jaune qui sera appliquée directement. Pourquoi me direz-vous? Tout simplement car un coup de foudre, ça ne tombe pas qu’en plein milieu d’une prairie: un seul coup de foudre peut suffire à blesser quelqu’un ou à mettre le feu à une toiture. C’est là qu’est la limite de la vigilance: elle est toujours utilisée pour la moindre chose, nous n’y faisons donc quasiment plus attention… Et pourtant, même une vigilance jaune évoque un risque, même minime.

La vigilance orange, de son côté, évoque un risque plus généralisé (ou pas) sur la région, avec des conséquences plus importantes: dans le cas de la neige, c’est souvent dû à une tenue au sol, pouvant perturber le trafic… ou un risque d’orages généralisés sur la région, pouvant engendrer des dégâts matériels/humains. Disons qu’elle est beaucoup plus utilisée quand le risque de dégâts matériels plus généralisé est présent. Utile, mais à nouveau, elle est « souvent » utilisé dès que le moindre risque sortant de l’ordinaire est présent… la population n’y fait donc plus attention.

La vigilance rouge… aussi connue sous le nom de « vigilance qui sort toujours en retard » ou « vigilance qui ne sort jamais ». Elle évoque des risques directs de dégâts matériels/humains étendus. Cependant, voilà une nouvelle limite de la vigilance: elle ne sort que très -très très- rarement… c’est donc la seule vigilance à la quelle la population fait un minimum attention (et c’est bien dommage). Dans le cas des inondations de l’Aude, il a été reproché à MétéoFrance d’avoir sorti la vigilance rouge après que les inondations aient commencé… pourquoi? Une vigilance rouge implique forcément de lourdes responsabilités pour MétéoFrance; ils n’ont pas le droit à l’erreur.

 

Le rôle des organismes non-officiels

MétéoFrance c’est bien, mais ça fini par forcément avoir ses limites du côté des vigilances, car ils ne peuvent pas « faire ce qu’ils veulent ». C’est pourquoi des sites météo amateurs (comme nous!) prévoient le temps à venir dans leur région, bénévolement. Malgré certains sites qui abusent sur les vigilances arc-en-ciel pour la moindre chose (dans le seul but de faire du buzz, car n’oublions pas… buzz=pubs=un beau chèque !), certaines pages/sites météo locaux proposent du contenu de qualité, et sont plus libres dans leurs vigilances… tout simplement car ils n’ont aucune responsabilité directe, hormis leur réputation/crédibilité. Ils ont donc plus facilement la possibilité de sortir des vigilances « adaptées » si cela leur semble nécessaire.

Attention cependant, ils ne faut pas non plus prendre les informations de ces sites (et de celui-ci également) au pied de la lettre: seul les vigilances de MétéoFrance ont de la « valeur », et peuvent être utilisées publiquement. C’est pourquoi on retrouve souvent la mention « ne peut être utilisé pour la protection des biens et des personnes » sur les vigilances amateurs.

 

Côté Météo-Nord-Pas-de-Calais… qu’en est-il du futur à propos des vigilances?

Hé bien, l’Association a décidé de remettre en place les vigilances que nous avions arrêté il y a plusieurs mois, à l’époque pour privilégier les vigilances officielles et éviter un « mélange ». Vous pouvez donc espérer le retour de nos vigilances (que vous trouvez fiables ou non, ça reste votre avis !) sur notre page Facebook, site internet et application android. Nous continuerons tout de même à partager les vigilances officielles de MétéoFrance afin de -toujours- vous tenir informé. C’est bien cela notre fonction, après tout? 🙂

 

Voilà! J’espère que ce petit article rapide vous a permis de comprendre un peu plus les vigilances, et les conséquences qu’elles peuvent avoir… 🙂 Si cela vous plaît, n’hésitez pas à cliquer sur le bouton « partager » afin de faire vivre le site, et à nous soutenir!

 

PS: J’insiste sur le fait que le contenu de cet article est basé sur mon ressenti, et n’est « cautionné » par personne. Si vous n’êtes pas d’accord avec son contenu, n’hésitez pas à venir en discuter en commentaire sur notre page Facebook, il est toujours intéressant d’en débattre 🙂

Auteur de l’article : Hugo62

Président de l'association Météo Nord-Pas-de-Calais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *